Boites à histoires

par Anne ISSAC

Créer de l’intertextualité, se rappeler, mémoriser

 

 

Sur un tableau en fer, l’enseignante a ajouté des boites à crayons aimantées (on trouve ce genre de tableau et les boîtes chez un grand distributeur Suédois). Sur la boîte, on retrouve l’image de la couverture de l’album et à l’intérieur il y les marottes de tous les personnages de l’histoire.

 

 

Pistes pédagogiques :

-> Effectuer un rappel de récit en se servant des marottes.

-> Mélanger tous les personnages : Les élèves doivent les redistribuer dans les bonnes boites.

-> Aller chercher tous les "lapins" (ours, loups...) que l’on trouve dans les histoires qui ont été lues depuis le début de l’année (permet de créer le concept).

-> Créer un dialogue entre deux personnages de d’histoires différentes en gardant leurs caractéristiques (le rusé, le têtu, le timide, le joyeux...).

Créer du lien entre les histoires (intertextualité)

-> construire des catégories de personnages :

Personnages principaux - Personnages secondaires - Personnages rusés - Personnages « naïfs » - Personnages « méchants » - Personnages « tristes » => on arrive alors sur le registre des émotions.

CF : Les Boîtes à histoires d’Annie Martin : L’Oral en maternelle, Nathan pédagogie

voir la fiche sur les boites à histoires