CR_journées de formation T1 du module "Corps et voix" après-midi

par Marie Jo Letur

Echauffement 
Ces petits échauffements peuvent se pratiquer en classe, ou lors des séances de danse, d’EPS, de musique.
1. Echauffer son corps
Frotter chaque partie de son corps :
- Mains, bras, jambes, torse, partie abdominale, épaule
Exigence : ne pas parler, se concentrer pour sentir les sensations corporelles.
 
2. Alterner 3 actions :
- Tapoter une jambe et puis l’autre.
- Brosser en soufflant.
- Frotter un pied devant / un pied derrière pour garder son équilibre.
Les mêmes actions en montant / en descendant.
 
3. Ressentir le pois du corps :
- Dérouler les chevilles pour sentir le poids du corps sur le pied gauche, puis sur le pied droit.
- Transfert du poids du corps à gauche, puis à droite.
 
4. Prendre conscience de la pesanteur :
- Faire des ronds avec sa tête.
- Etre attentif aux sensations de son corps :
 respiration
 détente
 souffle
- Faire de grands cercles au niveau du bassin. Réaliser plusieurs rotations, mais le haut du corps ne doit pas bouger.
 
5. détente :
- S’enrouler en descendant la tête, les bras (bien détendus), le torse, puis plier les jambes.
 Bien se relâcher.
- Dérouler le corps en sens inverse.
 
6. Equilibre :
- Les yeux fermés, mettre le poids du corps en avant / revenir au centre / poids du corps en arrière.
- Idem poids du corps à gauche /centre / poids du corps à droite.
- Enchaîner les 4 mouvements à la suite.
 
7. Petits sauts
- Effectuer des petites vibrations sur les jambes, sur place, les pieds bien ancrés au sol.
- La même chose mais en sautillant.
- Sautiller sur place d’un pied sur l’autre en envoyant sa jambe devant.
- Relâchement comme si on jetait sa chaussure.
 
Comprendre l’importance de sa posture :
- Circuler dans l’espace en ayant conscience de son empreinte sur le sol.
Prendre conscience de ses appuis.
Avoir un regard précis, un air décidé.
Se tenir bien droit (avoir l’impression d’être tiré vers le haut par une ficelle).
 
-Indiquer sa direction avec le bras tendu.
Ne pas être dans le flou. On y croit !
- Même exercice, accélérer et se diriger vers quelqu’un pour aller lui dire quelque chose.
- Répéter l’exercice, mais cette fois avec arrêt, repartir, revenir.
Si l’arrêt est mou, cela signifie que la présence n’est pas là.
 
Construire par des mises en situation, des moments d’écoute et de concentration
Ces exercices à réaliser avec les élèves visent à éduquer l’écoute, la concentration qui n’est pas innée chez les enfants (penser à la travailler).
Ces petits moments peuvent avoir lieu de manière rituelle, dans des moments bien identifiés par les élèves.
Ils peuvent être également des moments de transition, de relance, lors des activités pour un retour au calme. Ils doivent s’effectuer sur des temps courts.
Il faut que ce soit des situations ludiques pour travailler sur les sensations.
 
Exercices avec la chaise :
Tous ces exercices peuvent être menés en classe entière, en ½ groupe, individuellement
- Assis, avachis sur sa chaise, se lever en ne faisant aucun bruit. Se rasseoir avec la même consigne. Préciser que l’on peut prendre du temps pour poser son corps sur la chaise.
Dire : « je ferme les yeux, je ne dois rien entendre ».
- Aller toucher le sol, comme si l’on ramassait quelque chose avec la main gauche, puis avec la main droite.
- Sur la table, poser les deux mains, paume de main ouverte, puis paume de main retournée.
- Ecouter les bruits :
Frottements sur les cuisses avec des trames de variance :
· Rythmes
· Intensité : fort / doucement
· Vitesse : lent /rapide
 
- Variante sur la position :
1. avachi, 2. à peu près droit, 3. bien droit, 4. Debout
Les enfants doivent mémoriser ces postures. L’enseignant montre avec ses doigts les numéros à enchaîner.
On peut dissocier les actions entre les groupes.
 
Travailler sur les jeux d’intonation
Une phase à dire :
Par deux choisir l’intention avec laquelle on veut dire la phrase. Donner le choix entre 3 propositions.
Peur, résignation, joie, tristesse, altruisme, égoïsme, commandement, accablement, colère, calme, faiblesse, franchise, hypocrisie, révolte, respect mépris etc…
On peut aussi dire ces phrases sans coloration de sentiments pour faire comprendre ce que l’on veut.
On peut enregistrer les élèves pour qu’ils s’écoutent.
 
Petits conseils pour sa posture et le contrôle de sa voix 
· Ralentir le rythme
· Ralentir son débit
· Moduler sa voix
· Changer la hauteur
· Prononcer
· Marquer des arrêts
· Projeter en utilisant le soutien abdominal
· Capter l’attention en parlant avec la main, le regard, les sourcils, etc… La maintenir.
 
Quand on lit un texte aux élèves, le plus difficile c’est de faire des pauses.
Prendre le temps, s’arrêter et enchaîner.
Avoir une voix projetée, pas en retrait.