CR_journées de formation T1 du module "outils"

par Pascal LEFORT

1ère partie, le mardi 8 janvier, après-midi, formateurs Jérôme et Pascal

Recensement des outils des enseignants.

Organisation par groupes de 4, les stagiaires listent les outils qu’ils connaissent, indiquent leur caractère obligatoire ou non, et précisent leur mode de fonctionnement.

Les principaux outils sont donnés par les stagiaires (voir fiche de préparation)

Chaque groupe présente à tour de rôle un outil de son choix au grand groupe.

Les formateurs précisent ce qui fait obstacle : programmation/progression puis proposent 3 temps de travail sur des outils spécifiques :

  • Le cahier journal
  • L’emploi du temps
  • Le guide du maître

Dans l’ensemble, les T1 ont une bonne connaissance des outils mais reconnaissent ne pas parvenir à tous les mettre en oeuvre.

2ème partie, vendredi 11 janvier, après-midi, formateur Pascal

On présente la grille d’observation de visites de classes pour lundi 14 ainsi que le tableau de répartition sur les classes d’accueil.

Les outils de l’élèves

Dans la continuité de la première partie, on aborde :

  • Les manuels de l’élèves

Pourquoi utiliser des manuels ? Comment les choisir ?

Lecture d’un texte récapitulatif.

  • Les traces écrites des élèves

A partir des questions tirées au hasard, les T1, par 2, présentent leur représentation (voir les questions dans la fiche de préparation du module).

  • Commentaires de vidéo (1ère partie) :

Des séquences vidéo courtes permettent d’aborder visuellement le statut d’outils du maître ou de l’élève dans la classe.

  • L’écrit de recherche, l’écrit pour communiquer dans des situations de recherche, en cycle 2 et 3.
  • Un outil rituel pour s’entraîner, "le livret à syllabes"
  • La grille d’observation, outil de l’enseignant en PS dans le cadre d’une évaluation.

Bilan de semaine :

Le bilan est un peu court, on retiendra :

  • Les 6 heures d’anglais ont été très formateurs, le module jugé trop court. Les T1 ont glané des pistes d’activités transposables à d’autres champs disciplinaires.
  • L’APPR n’a pas été bien vécue, comme l’an dernier à l’IUFM !
  • Les stagiaires apprécient les échanges entre pairs mais en voudraient davantage.
  • Ils ont l’impression de survoler parfois et de na pas obtenir les réponses attendues : les problèmes de violence, la question des punitions, des progressions en maîtrise de la langue.
  • Certains sont déstabilisés, regrettent de n’avoir pas eu certaines informations à l’IUFM, comme sur ce qui est obligatoire (module outils).
  • Pour d’autres, le stage est l’occasion de réentendre ce qu’on savait déjà mais qu’on avait oublié, ce sera pour eux l’occasion de le mettre en place de retour en classe.
  • Beaucoup réclament plus de concret, des exemples pratiques.